Mexique – Yucatán et Quintana Roo

Presque un mois passé au Mexique, dont 2 semaines dans cette région. Pour être honnête et en essayant de ne pas passer pour une rabat-joie, ce ne sera pas la région qui nous aura le plus marqué, quoique si, mais pas pour les bonnes raisons. 

Peut être est-ce notre mauvaise habitude, d’explorer les endroits reculés, hors saison, pendant presque 5 mois, et d’attendre des choses qui n’existent plus dans certaine région. Mais c’est important de ne pas rester sur une mauvaise note, revenons à ce qui ne nous déçoit jamais : la nature…

  • Valladolid 

Un petit stop dans une petite ville tranquille, parfaite pour visiter les ruines de Chichén-Itza, profiter de la fête locale, visiter une fabrique artisanale de Tequila et aussi visiter la splendide demeure « casa de los venados » transformée en musée d’art populaire mexicain.

De haut en bas : les danses traditionnelles, l’église de la ville, la plante de la téquila et son plateau dégustation, les crânes peints appelés les calaveras.

  • Tulum 

Alors c’est LA nouvelle destination tendance. Mais je dois pas être assez tendance…MAIS je suis pas restée sur mes idées arrêtées, j’ai essayé de comprendre, et je suis tombée sur cet article…alors ça m’a encore plus énervé…

http://www.parismatch.com/Vivre/Voyage/Mexique-Tulum-le-paradis-gypset-1101473

Premièrement, cet article ne parle que de la zone hôtelière bordant la plage et non du village où existent de nombreux villageois qui résistent, restaurants et hôtels; deuxièmement, les boutiques arrivent à s’en sortir car elles vendent 5 produits à des prix exorbitants achetés 10 km plus loin pour 3 sous, qu’elles paient des vendeurs une misère qui n’arrivent même plus à se loger dans leur ville. Et troisièmement, ce n’est pas parce que tu as 3 panneaux solaires que ça t’empêche pas de faire une décharge à côté de ton hôtel. « L’étiquette « écolo » est utilisé à tort et à travers sans jamais vraiment respecter les règles. C’est juste pour attirer une clientèle nouvelle » Nous confiera un ingénieur en environnement reconverti (par dégoût de tout ça justement) en resto bio dans le village. Dommage car cette ville est encore assez préservée si on la compare à Playa del Carmen et Cancún  et la plage est d’une beauté sans nom, mais pour combien de temps encore…

Comme vous pouvez le constater, á Tulum, on est tellement branché, que les gens bronzent debout … mais les ruines Mayas restent un endroit magique à visiter 👇🏼

  • L’île de Cozumel 

D’un côté, un port pour bateau de croisière avec restaurants de burgers et boutiques souvenirs (fabriqués en Thaïlande) et de l’autre, un petit bout de paradis préservé, où les plages de sable fin s’enchaînent. Les magnifiques paysages se colorent en même temps que le soleil se couche dans la mer. L’île est aussi un bon spot pour le snorkelling. L’outil indispensable pour profiter pleinement de l’île, un scooter ou une vieille coccinelle.

  • Akumal

Une plage de rêve connue pour ses tortues, qui après 10h du matin devient bondée. Nous y étions à 8h, les tortues n’avaient pas encore fuient tout ce monde pour gagner le large. Un moment complètement magique…

​​

  • Laguna de Bacalar

Un village minuscule où règne calme et tranquillité, et pour cause. Il regarde le lac de bacalar et ses milles bleus de l’azur au marine, onduler langoureusement à perte de vue…

Nous avons choisi de rester à Chetumal, une ville proche du lac et de la frontière du Belize. L’occasion de profiter de la fête foraine, y goûter la street food, s’étonner d’y voir des mennonites (cette communauté chrétienne évangelique qui vit comme au 18e siècle mais qui boit du Coca Cola), et profiter de la vie locale.

Cette partie du Mexique mérite clairement le détour, vous pouvez nager avec les tortues, nager dans des eaux bleues turquoises, marcher dans le sable d’un blanc immaculé, louer une vieille coccinelle décapotable, faire du canoë sur le lac, découvrir les cenotes… mais à quel prix? Au prix des innombrables arnaques dont vous ferez face, au prix d’une nature un peu abîmée par l’énorme flux de touristes, au prix d’une destination « tendance » jet set qui rend les prix indécents pour le Mexique, au prix d’une tranquillité que vous oublierez…

À Tulum, Nous nous sommes faits crever les pneus de notre scooter de location, les taxis voulant l’exclusivité des moyens de transports ont trouvé cette idée lumineuse, pratique courante apparement. À Cozumel, on nous a arnaqué sur la monnaie à la pompe à essence. Nous avons été très déçu de l’attitude de certains touristes (qui se baladent moitié nuls dans les ruines Maya parce qu’il y a une plage pas loin, normal), des restaurants (qui sur chaque note ont essayé de nous arnaquer, notamment nous compter 3 plats quand on est 2, on aime bien manger mais faut pas nous prendre pour des cons), des hôtels (qui profitent du taux de change pour te facturer plus que prévu). C’est quotidien et agaçant. Dommage car quand on fait abstraction de tout cela, c’est magnifique…


    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    w

    Connexion à %s