De Tikal à Tulum – Les ruines Maya

Aller en Amérique centrale et passer à côté des ruines Maya…c’est vraiment le faire exprès.

Terre de la civilisation Maya, l’Amérique centrale regorge de trésors, de traditions et d’architecture qui nous racontent cette partie de l’histoire qui s’étend de -1200 avant JC jusqu’au 13e siècle! Certaines traditions perdurent encore aujourd’hui mais  leur spécificité a été modifiée par l’invasion espagnole.

Voici un aperçu de cet impressionnant héritage.

  • Tikal (Guatemala) – le plus grand

Nous avons passé la nuit dans le parc même (idéal quand on a peu de temps ou pour faire le coucher/lever du soleil). En plein milieu de la jungle donc, avec les 47000 tarantules qu’on a croisé, les moustiques de la taille d’un cheval et le bruit des animaux qui fait peur.
Tikal est une ancienne ville dynamique de l’ère Maya. Les premières expeditions datent des années 1850 mais les premiers travaux de fouilles et de restaurations datent de 1956 aux années 70 même 80. Nichée dans la jungle, La cité comporte de nombreux temples, acropoles, stèles, palais, jeu de balles sur une superficie d’environ 60km2. MAIS le parc en lui même en fait 576 km2.

Le plus impressionnant à Tikal c’est de voir certains temples à moitié découverts et d’imaginer d’autres cachés sous toutes ces collines, mais aussi La hauteur des temples, La régularité, les symétries …

img_2935img_2951img_2958img_2968img_2986img_2991

  • Chichen-itza (Mexique) – le plus ancien

On peut aussi dire le plus mystérieux! Beaucoup de questions restent encore en suspens à propos de cette cité, notamment sur la parfaite acoustique de ce lieu.

Ces imposants vestiges et ces décors impeccables nous rappellent le génie de ce peuple, curieux, organisé, ingénieux. Chaque pierre raconte une histoire, que ce soit dans le jeu de balle qui nous raconte La cérémonie de sacrifice, le mur des têtes de mort qui nous raconte leur vision de la décapitation comme moyen de domination, ou encore dans les représentations du serpent à plumes, qui apparaît lors des solstices d’été et d’hiver en ombre chinoise sur la pyramide centrale grâce à un alignement parfait avec le soleil. Rien que ça. Sûrement une des raisons de sa nominations aux 7 merveilles du monde.

Cette cité ne fait que 15km2, et est ponctuée par les cenotes, ces puits sacrés qui permettaient aux mayas de communiquer avec l' »inframonde ». C’est d’ailleurs ces sources d’eau qui donneront son nom à Chi (bouche) chen (puits) Itza.


  • Tulum (Mexique) – le plus cool

Vue sur la mer, les mayas avaient aussi le sens de l’esthétique et de la pratique! Très différent en terme d’architecture, Tulum est beaucoup plus massif, son nom veut dire muraille en même temps. Le parcours est très petit et très propret, mais avec une vue imprenable sur le bleu turquoise des Caraïbes.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s