Nicaragua – de San Juan Del Sur à Matagalpa 

Presque un mois passé au Nicaragua et voilà de quoi raconter en image, ce qui résume l’enblème du drapeau nicaraguayen : soleil, volcan et mer. Le pays s’ouvre petit à petit au tourisme mais reste un pays où la vie quotidienne l’emporte sur tout le reste. Pris dans le tumulte de la vie locale, vous vous sentirez ici comme chez vous mais chez eux…le bruit, l’action, les voitures qui grouillent, les bus bondés, les routes cabossées, les paysages plus secs, la chaleur et puis…les superbes plages du pacifique…

Les plages 

  • San Juan del sur

Premier stop après l’île d’ometepe, San Juan est une des villes les plus riches du Nicaragua. De la plage, on s’imagine une vie dans les villas sur les hauteurs. Dans la ville, il y a cet étrange mélange de bars, boutiques de surf et un peu plus loin dans les rues, les familles qui discutent sur le perron. Ce fût un petit village agréable nous raconte une franco-nicaraguayenne, mais qui a perdu son charme. Ici, la mode c’est les bus de touristes qui font le tour des pubs de la ville, loin de l’éco-tourisme et de la tranquillité. 

La plage de San Juan n’est pas très agréable (restaurants et bars ont envahi le front de mer) en revanche un peu plus loin, pour le surf, l’ambiance et la beauté des paysages, direction les plages playa Maderas et playa le Coco, tout comme le village de pêcheur d’Ostional, plus au sud. En revanche le  4×4 reste l’unique moyen d’accéder aux plages. 

  • El Ostonial, le village de pêcheur

  • Playa Maderas

  • Playa Ocotal

Le hasard d’une balade en 4×4 nous a conduit sur cette plage accessible que par une ecolodge super bien entretenue, qui a su se fondre dans la nature tout en équipant l’hôtel de super mobilier et infrastructure écologique. On peut y passer la journée…ou la nuit…mais ça ce sera quand on sera très très riche. En tout cas l’endroit est parfait pour avoir l’impression d’être sur votre plage perso (et donc d’être très très riche).

  • Playa Popoyo

Ici nous avons RDV avec les copains pour 3 jours sur une plage déserte, où seuls quelques Hostels de surfeurs, un ou deux éco-lodge, et un superbe restaurant perché sur la falaise sont une bonne raison de s’engouffrer sur cette route caillaissée et sinueuse, fréquentées par les hordes de cavaliers qui travaillent dans les champs et les enfants en costume qui sortent de l’école …

  • Las peñitas et El Transito

Beaucoup plus au nord et à quelques kilomètres seulement de la ville agitée de Léon, se trouve ces petites plages à l’ambiance surf, roots et détente. Un des spots favori de nos amis de Léon, qui nous ont emmené passer la soirée là bas. Ce sera l’occasion de voir notre plus beau coucher de soleil du Nicaragua, sous le son d’un concert bossa nova donné sur la plage. C’est aussi le fief de l’association de mes amis dont je vous parle plus bas.

    Les villes coloniales

    • Granada 

    Une des plus ancienne ville du nouveau monde, Granada offre une architecture coloniale, colorée et surprenante. Classe et élégante, elle attire beaucoup de monde, et transmet une énergie folle. 

    Au détour d’une rue, notre conversation avec une dame qui tient une boutique nous conduira à la fabrique de hamacs de tio Antonio, une association favorisant le réinsertion des personnes défavorisées de la rue. Difficile de ne pas se laisser convaincre par l’initiative, on s’est donc commandé un hamac…pour le jardin qu’on a pas (encore) !

    • León 

    Grande ville étudiante, coloniale elle aussi mais avec une énergie très différente de sa cousine Granada. Plusieurs héros de la révolution sont nés à León, et les murs de la ville racontent cette partie de l’histoire nicaraguayenne. On l’appelle aussi la ville aux 16 églises, elle dégage une atmosphère festive, culturelle et religieuse très forte. Il y a quelque chose dans cette ville d’un peu indescriptible. La vie, sans doute. 

    Nous avons eu la chance d’être accueilli par nos amis de Bananoz guesthouse, un super moment avec eux.Très investi dans la vie locale, ils ont créée une association, boz surfing Nicaragua, qui permet aux enfants de Léon de participer aux compétitions de surf. Seules conditions aller à l’école tous les jours  ☑️ et aider maman à la maison ☑️. Alors une fois de plus on félicite cette initiative ! 👉🏼 http://www.bozsurfingnicaragua.weebly.com

      Le nord du Nicaragua  

      • Esteli 

      A quelques kilomètres de l’arrivée, la première chose qui nous frappe :L’air frais qui pénètre dans le bus. Car oui, ici il fait frais, c’est vert et montagneux, et ça fait du bien. Une des villes phares de la production de cigares nicaraguayens et un bon point d’entrée pour pas mal de promenade.

      La fabrique de cigares

      Les gorges de Somoto

      • Matagalpa

      J’aurais vraiment aimé vous parler de cette ville du nord mais je n’ai vu que la clinique et mon lit. Gagnée par les premiers symptômes de la dengue, nous y sommes restés 5 jours pour repos forcé.


          Votre commentaire

          Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

          Logo WordPress.com

          Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

          Photo Google

          Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

          Image Twitter

          Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

          Photo Facebook

          Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

          Connexion à %s