Qu’est-ce qu’on mange?…au Costa Rica

Il faut savoir qu’au Costa Rica, manger n’est pas bon marché ! Même les légumes et les fruits locaux sont hors de prix dans les zones plus touristiques. Les restaurants le sont aussi …

Exception faite dans quelques endroits, si on veut bien s’éloigner des centres touristiques ou si on a la chance d’avoir une voiture et de pouvoir s’arrêter quand on veut. L’occasion rêvée pour découvrir les « sodas », ces guinguettes locales, tenues par des ticos (les costaricains).  

Riz + haricots  => matin midi et soir 

On vous servira copieusement le « Casado » (qui veut dire marié en français). Décliné au poulet, viande ou poisson ou en Casado « de la casa », il s’agit d’un riz aux haricots noirs, en purée ou en écrasé ou même entier accompagné de légumes et bien entendu de plantains fris (patacones) ou caramélisées (platanos maduros). Parfois aussi servi avec des nachos maison hyper croustillant. 


Le petit déjeuner

Les sodas servent le petit déjeuner local, le gallo Pinto. Du riz et des haricots noirs (ah bon?) mais toujours avec ce petit goût particulier si savoureux… Il s’agirait d’une sauce spéciale appelée la salsa sizano. En général il est servi avec du fromage, des œufs ou de la crème cru. Oui le matin, ça change des croissants.

L’avantage c’est qu’avant une rando tu es sûr de ne pas avoir faim ! Avec le tourisme, l’offre s’est assez élargie et on a pu découvrir des petits déjeuners fantastiques un peu « fusion » comme les pancakes à l’avoine ( très populaire ici l’avoine) servis avec des fruits exotiques et de la noix de coco fraîchement râpée et torréfiée ou encore du granola maison avec des fèves de cacao concassées. Un délice …

Et qu’est ce qu’on boit? 

Du café bien sûr ! Beaucoup de café au lait mais du très bon café filtre aussi. 
Nous avons visité une plantation de café dans la vallée d’orosi. La densité du café dépend en fait de l’altitude, ici nous étions à 1200 m d’altitude. Depuis 20 ans Cristina cultive son café de manière totalement bio en pratiquant la permaculture. Elle nous explique comment elle cultive et torréfie son café et comment elle essaie d’en vivre. (Plus d’infos à venir dans un article sur notre trip au Costa Rica). 

Les cafés Sont souvent servis avec des filtres individuels qui ressemblent à des vieilles chaussettes, l’odeur en moins. 

Et aussi des batidos! Déjà évoqué dans un des articles du Panama. Ce sont tout simplement des jus de fruits frais, à l’eau ou au lait, avec ou sans sucre ou même avec des céréales. 

Rien de fou, même tellement simple qu’on se demande pourquoi on y avait pas pensé avant. À tous les coins de rue, à tous les restos et bord de plage et station de bus, vous trouverez des cabanes à batidos. 

Des fruits, de l’eau et de la glace, un blender, rien de plus. Les fruits ici ont tellement de saveurs , que nous avons testé nos propres mélanges ! Le banane – maracuya 🙂

Partout sur les routes et les plages vous trouverez aussi des pipa Fria, des coco fraîches 

Sur notre route pour Orosi, nous avons aussi goûté les graines de chan. Super rafraîchissant il suffit de les faire bouillir dans l’eau puis de les laisser refroidir et servir avec plein de glaces! Apparemment non commercialisée en Europe, il s’agirait d’une variété de graine de chia, riche en protéines. 

Les fruits tropicaux 

Et puis au cour de nos promenades dans les feria (marché fermier) on a eu l’occasion de découvrir plein de fruits qui nous sont complètement étranger … Petit aperçu : 

Les mamon chino, une sorte de litchi version hérisson, riche en vitamine C qui aide à éliminer les parasites intestinaux. Originaire d’Asie , ça pousse à foison au Costa Rica. 


Les pejibaye, les fruits du palmier, qui sont en fait une sorte de légumes qui a un peu un goût de courges. A déguster une fois les fruits devenus oranges, ils mangent ça avec de la …mayonnaise! 

Alors bien sûr il y a les mangues, les énormes mangues, en dégradé de jaune.

Aussi les caramboles, riches en antioxydants avec ce petit goût acide qu’on lui connaît. 

Les maracuya, fruit de la passion 

Le jack fruit… Surnommé le ugly fruit, on aurait pu le deviner, courant au Bangladesh, a un goût de pomme et de mangue  en même temps. 

L’araza, testé en jus, c’est super bon et rafraîchissant et en plus riche en vitamines

Et puis même en voyage je reste fidèle à moi-même et à ma passion incontrôlable du biscuit apéro, je suis devenue accro aux krokitos, du maïs grillé assaisonné au citron et piment. J’ai honte, j’avoue…


2 réflexions sur “Qu’est-ce qu’on mange?…au Costa Rica

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s